La Belgique sceptique quant aux gels de crédits américains contre le Rwanda

Version imprimable

Le Ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, estime que si des sanctions doivent être prises contre le Rwanda, elles devraient être consécutives à des concertations au niveau de l’Union européenne ou des Nations unies.

Pour accéder à cet article, vous devez être connecté à votre compte, ou vous devez créer un compte en cliquant ici

0
Your rating: Aucun